05 juillet 2017

Instagram de fille #52 | "Lorelaistern" de Suisse [ OpenAir 2017


https://www.instagram.com/p/BWA7Q9aBlpH/

Toujours ce week-end un autre festival européen dans la gadoue: "OpenAir", à ne pas confondre avec le fameux "Open'er" polonais que nous suivons ici depuis des années.
"OpenAir" est donc un festival de musique suisse qui vient d'avoir lieu ce weekend près de Constance. "Loreleistern" y est venue en voisine, elle est la seule à y porter des bottes d'équitation en caoutchouc si je me réfère à Instagram. Toutes les autres étaient en bottes de pluie ordinaires. Allure décontractée, slim gris et pull noir en V, elle sort du lot.

Another European muddy festival again this weekend: "OpenAir", not to be confused with the famous "Open'er" polish one that we follow up here for years."OpenAir" is a swiss music festival that took place this weekend near Konstanz. "Loreleistern" came there as a neighbor, she was the only one wearing rubber riding boots if I refer to Instagram. All the others were in regular rain boots. Casual smartness, in gray skinny jeans (I love !), and black V sweater, she stands out.

3 commentaires:

Marc a dit…

Fantastique, en BDC bien boueuses, j'aime beaucoup !
Je ne suis encore jamais allé à l'OpenAir de St-Gall (St. Gallen en allemand), c'est certes en Suisse, mais à l'autre bout du pays (environ 2h30 de route).
J'ai déjà hésité à y aller mais je craignais de mettre plus de 100 francs pour ne pas voir de bottes ni de boue, je constate que j'ai eu tort...

titi a dit…

@ MARC. Au fait Marc, as tu récupéré tes aigles écuyers que tu as fait livré en Bretagne je crois. Je suis le seul à le trouver ou bien le machin anti robot est à nouveau super chiant.

Chris a dit…

Tu vois Marc, si la météo est à la pluie dans un festival tu es sûr d'avoir des sols boueux, et des filles qui auront pris la précaution de venir en bottes ( souvent une minorité ), dans le lot tu trouveras inévitablement des filles qui portent des BDC. Si tu as aussi des BDC, tu croiseras peut-être des regards avec des sourires complices...

Après effectivement quand le festival est trop loin de chez toi pour envisager faire la route du retour la nuit tu peux envisager le camping ... ?
Moi à Paris je ne fais que les festivals parisiens. Et même parfois je rentre en vélo bottes bien crotées aux pieds ( qui glissent sur les pédales, pas top )